An Update To The World About My Husband

By Taciana Rusesabagina

My name is Taciana Rusesabagina. I wanted to share some of my thoughts from a recent press conference regarding my husband Paul’s ongoing detention.

First of all, I want to thank all the people who have supported my family in our struggle against the profound injustice and accompanying sadness that we have been coping with for the last 3 months. I will be grateful to every person who has supported us in this ordeal for the rest of my life.

It’s been already 111 days since my husband Paul Rusesabagina — my confidant, the father of my children, and the hero of Hotel Rwanda — was kidnapped by criminals and forcibly taken to Rwanda, a country he fled in 1996 to escape from persecution targeted at him and other dissidents. I appeal to all the countries of the world, both their leaders and their citizens, to come aid us in our campaign to bring my husband home safely and to put an end to this harrowing treatment of human rights activists across the globe.

My husband, my hero, is a man of principles and integrity. He is a man who has always fought against injustice — both in his humanitarian work across the world and in his private life. He has always been the voice of the voiceless. He has always passionately fought for fairness, justice, and democratic values.

His brave advocacy has had an incredible impact on the lives of countless people, but it has also attracted the scorn of dictators and oppressors. In an attempt to protect ourselves, we left Rwanda in 1996 and Paul was granted political asylum in Belgium. But since 2005, we have been subject to threats, intimidation, and even murder attempts. Our home was ransacked, the Belgian government is a witness to this. Because of his bravery and pursuit of human rights, my husband and I have faced many difficulties together. I can tell you that what is happening right now is the hardest challenge yet, because we are not side by side to face it together.

Today, my husband is facing false allegations pertaining to crimes that he has always spoken out against. His motto has always been truth, justice, and reconciliation for lasting peace in Rwanda and the Great Lakes region of Africa.

In conclusion, I ask for help, for assistance, and for your prayers. I ask the Belgian government to bring my husband — their citizen — home from his unjust detention in Rwanda as soon as possible. It was a grave violation of international law and justice when my husband was kidnapped, tortured, and taken against his will to Rwanda without any due process. As Martin Luther King said, “injustice anywhere is a threat to justice everywhere.” Humanitarians and dissidents all over the world could be the next target — if a person can be kidnapped from a country they’re visiting by a country that wants to torture them, where does it stop? I pray that we don’t have to find out what that future looks like.

So finally, I ask the religious community around the world to pray for us that my husband, the father of my children, will come home safe and sound. We miss him dearly.

Des nouvelles de mon mari pour le monde

By, Taciana Rusesabagina

Je m’appelle Taciana Rusesabagina. Je voulais partager certaines de mes réflexions lors d’une récente conférence de presse concernant la détention en cours de mon mari, Paul.

Tout d’abord, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont soutenu ma famille dans notre lutte contre la profonde injustice et la tristesse qui l’accompagne auxquelles nous faisons face depuis 3 mois. Chaque personne qui nous aura soutenu dans cette épreuve pourra compter sur mon éternelle reconnaissance.

Cela fait déjà 111 jours que mon mari, Paul Rusesabagina — mon confident, le père de mes enfants et le héros de l’hôtel Rwanda — a été kidnappé par des criminels et emmené de force au Rwanda, un pays qu’il a fui en 1996 pour échapper aux persécutions dont lui et d’autres dissidents étaient victimes. J’appelle tous les pays du monde, à la fois leurs dirigeants et leurs citoyens, à venir nous aider dans notre campagne pour ramener mon mari à la maison en toute sécurité et pour mettre fin à ce traitement déchirant des militants des droits de l’homme à travers le monde.

Mon mari, mon héros, est un homme de principes et d’intégrité. C’est un homme qui a toujours lutté contre l’injustice — tant dans son travail humanitaire à travers le monde que dans sa vie privée. Il a toujours été la voix des sans voix. Il s’est toujours battu avec passion pour l’équité, la justice et les valeurs démocratiques.

Son plaidoyer courageux a eu un impact incroyable sur la vie d’innombrables personnes, mais il a également attiré le mépris des dictateurs et des oppresseurs. Pour tenter de nous protéger, nous avons quitté le Rwanda en 1996 et Paul a obtenu l’asile politique en Belgique. Mais depuis 2005, nous avons fait l’objet de menaces, d’intimidations et même de tentatives de meurtre. Notre maison a été saccagée, le gouvernement belge en est témoin. En raison de sa bravoure et de sa défense des droits de l’homme, mon mari et moi avons rencontré de nombreuses difficultés ensemble. Je peux vous dire que ce qui se passe actuellement est le défi le plus difficile à ce jour, car nous ne sommes pas côte à côte pour y faire face ensemble.

Aujourd’hui, mon mari fait face à de fausses allégations relatives à des crimes contre lesquels il s’est toujours prononcé. Sa devise a toujours été la vérité, la justice et la réconciliation pour une paix durable au Rwanda et dans la région des Grands Lacs en Afrique.

En conclusion, je demande de l’aide, de l’aide et vos prières. Je demande au gouvernement belge de ramener mon mari — leur citoyen — à la maison, de le libérer de sa détention injuste au Rwanda dès que possible. Son enlèvement et la torture qu’il subit est violation grave du droit international et une entrave à la justice puisqu’aucune procéduré régulière n’a été suivie. Comme l’a dit Martin Luther King, «l’injustice n’importe où est une menace pour la justice partout». Les humanitaires et les dissidents du monde entier pourraient être la prochaine cible — si une personne peut être kidnappée dans un pays qu’elle visite par un pays qui veut la torturer, jusqu’où cela peut-il aller ? Je prie pour que nous n’ayons pas à savoir à quoi cet avenir ressemble.

Finalement, je demande à la communauté religieuse du monde entier de prier pour nous. Que mon mari, le père de mes enfants, rentre sain et sauf à la maison. Il nous manque énormément.

#FreeRusesabagina is fighting for the freedom of the international humanitarian activist Paul Rusesabagina.

#FreeRusesabagina is fighting for the freedom of the international humanitarian activist Paul Rusesabagina.